Programme Action cœur de ville

Le plan national Action cœur de ville répond à une double ambition : améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et conforter le rôle de moteur de ces villes dans le développement du territoire.

Mis à jour le 24/07/2019

222 collectivités bénéficiaires du plan national Action cœur de ville

Aurillac, Blois, Rochefort, Bayonne, Basse-Terre ou encore Grasse, près du quart de la population vit dans une ville moyenne. Ces villes sont sources de dynamisme économique, patrimonial, culturel et social, mais elles connaissent parfois des difficultés d’attractivité, de logements dégradés ou de vitalité commerciale. Pour répondre à ces problématiques, le ministère a lancé, en décembre 2017, le plan Action cœur de ville pour revitaliser les villes moyennes dans tout le territoire métropolitain et ultramarin. En tout 222 communes sont concernées par ce plan d’investissement public d’ampleur.

Carte 222 villes du programme Action Coeur de Ville

Crédits : CGET

Un plan  partenarial d’investissement dans les villes moyennes

Élaboré en concertation avec l’association Villes de France, les élus locaux et les 3 partenaires financiers nationaux du programme, la Banque des territoires, Action logement et l’Agence nationale de l’habitat, le programme vise à faciliter et à soutenir le travail des collectivités locales, à inciter les acteurs du logement, du commerce et de l’urbanisme à réinvestir les centres-villes, à favoriser le maintien ou l’implantation d’activités en cœur de ville, afin d’améliorer les conditions de vie dans les villes moyennes. Construites autour d’un projet de territoire, les actions de revitalisation engageront tant la commune que son intercommunalité ainsi que les partenaires publics et privés. À partir d’un diagnostic complet de la situation du centre-ville concerné, un comité de projet local déterminera les actions de revalorisation concrètes à mener autour de cinq axes :

  • la réhabilitation-restructuration de l’habitat en centre-ville ;
  • le développement économique et commercial ;
  • l’accessibilité, les mobilités et connexions ;
  • la mise en valeur de l’espace public et du patrimoine

Cinq milliards d’euros mobilisés sur cinq ans

À travers ce plan, l’État joue un rôle de facilitateur pour permettre aux territoires de développer leurs propres projets. Pour ce faire, cinq milliards d’euros ont été mobilisés à l’échelle nationale sur cinq ans, dont 1 milliard d’euros de la Caisse des dépôts en fonds propres, 700 millions d’euros de prêts, 1,5 milliard d’euros d’Action logement et 1,2 milliard d’euros de l’Agence nationale de l’habitat (Anah).

 

Une gouvernance du programme partenariale d’abord locale

Le programme est mis en œuvre avec les collectivités territoriales en fédérant les partenaires, nationaux comme locaux :

  • le maire, en lien avec le président de l’intercommunalité, pilote la réalisation des actions et préside le comité de projet installé dans sa commune ;
  • les partenaires régionaux et locaux, publics et privés, agiront concrètement dans les périmètres définis dans la convention, par des investissements nouveaux ou un renforcement de leurs interventions ;
  • le préfet de département coordonne les services et mobilise les moyens de l’État pour le projet. Il assiste au comité de projet au sein de chaque commune et signe la convention pluriannuelle ;
  • le préfet de région, les représentants régionaux des partenaires et le représentant du conseil régional forment le comité régional d’engagement ;
  • le Commissariat général à l’égalité des territoires coordonne l’ensemble du dispositif. Il anime le comité technique national (ministères et partenaires) et le centre de ressources.

Consultation nationale : Réinventons nos coeurs de ville

Lancée auprès des 222 villes bénéficiaires du programme Action Coeur de Ville, « Réinventons nos Coeurs de Ville » est une initiative du ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, conduite en partenariat avec :

  • le ministère de la Culture (Cité de l’architecture & du patrimoine)
  • les partenaires financeurs du programme Action Coeur de Ville : Banque des Territoires, Action Logement, Agence nationale de l’habitat.

Objectif : faciliter l’émergence de projets et de programmes urbains innovants en centre-ville, adaptés aux marchés et aux besoins locaux, favorisant la transition écologique et l’inclusion sociale, et valorisant le patrimoine architectural, paysager et urbain dans les coeurs de ville.

Sujet