Portraits de France

A la demande du Président de la République, la ministre déléguée chargée de la Ville Nadia HAI a initié la création de Portraits de France qui rassemble pour la première fois 318 fiches consacrées à des personnalités qui ont contribué à notre Histoire mais n’ont pas encore tous trouvé leur place dans notre mémoire collective. Des histoires fortes, des parcours exemplaires, des engagements explicites. Leurs histoires contribuent à l’Histoire de France depuis 230 ans, de la Révolution française à nos jours.

Mis à jour le 12/03/2021

Un conseil scientifique indépendant composé de personnalités aux profils variés (chercheurs, responsables d’associations, historiens, sociologues, auteurs, journalistes, directeur de musée), a travaillé pendant plusieurs mois pour identifier, rassembler des propositions, discuter et sélectionner les profils des personnalités qui composent Portraits de France.

 

Les femmes et les hommes qui figurent dans ce recueil sont venus des quatre coins du monde ou sont nés en France. Ils sont nés français, ont été naturalisés français ou encore se sont engagés d’une façon ou d’une autre pour la France. Autant de récits et d’histoires de France qui contribuent à l’histoire culturelle, politique, artistique, sportive, militaire, musicale, syndicale, ouvrière ou savante. Toutes les régions françaises sont représentées, des dizaines de pays d’origines dans le monde traversent ces biographies.

 

Conformément au souhait du Président de la République, Portraits de France a vocation à permettre une plus grande reconnaissance de ces parcours et de ces personnalités dans notre mémoire collective et notre espace public. Ce recueil s’inscrit pleinement dans la volonté de faire vivre l’unité et la cohésion de notre communauté nationale, dans toute sa richesse et sa diversité. Ce recueil a ainsi vocation à aider les élus locaux dans leur choix afin de baptiser des rues, places, parcs ou bâtiments publics.

 

A chacun, du plus haut niveau de l’Etat jusqu’à chaque citoyen, de s’en saisir pour le faire vivre et l’enrichir et ainsi valoriser la diversité de notre histoire et de notre société.

Ce travail de mémoire n’est pas une réécriture de notre histoire commune mais un enrichissement et une reconnaissance, en redonnant leur place à tous les enfants de la République et en continuant de l’écrire avec ce que la France est aujourd’hui, c’est-à-dire une nation une et indivisible, mais aussi riche de sa diversité.

Nadia Hai, mars 2021

Ministre déléguée auprès de la Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargée de la ville

Cette page vous a-t-elle été utile ?

Sujet de votre message